Notre ligne directrice.

L’être humain, LE centre de nos préoccupations.

 

L’être humain et la communauté sont au centre de la politique du PDC.

Nous organisons la vie de la collectivité en nous fondant sur une conception chrétienne de la personne et de la société. Nous visons une société solidaire, prospère et libre, tout en encourageant au maximum la responsabilité individuelle, tel est l’esprit de notre politique démocrate-chrétienne.

 

La démocratie chrétienne est un pilier central de la politique suisse ; un centre politique qui se concentre sur le bien du pays. Le PDC se distingue des autres partis par son rejet de toute simplification idéologique et par sa loyauté envers ses valeurs fondamentales.

La Suisse est un pays prospère et attractif, grâce à sa politique empreinte de responsabilité, d’équilibre et de respect. Nous, le PDC, défendons depuis toujours ces valeurs suisses.

Nous défendons la dignité humaine contre la violence privée et les dérives étatiques, car la dignité humaine est intangible et indivisible.

Pour nous, la vie est notre bien le plus précieux. Notre « C » représente le respect de l’humain, pour une dignité qui lui revient indépendamment de son âge, son sexe, ses capacités, son ethnie, sa religion, son statut social, son orientation sexuelle ou sa performance.

Le respect de la dignité humaine implique également le rejet de toute forme de discrimination.

Nous respectons la liberté de chaque être humain.

La liberté de chacun repose sur la responsabilité individuelle et la responsabilité à l’égard des autres. Pour que chaque être humain puisse agir de manière libre et responsable, l’égalité des chances doit être une réalité.

Nous encourageons l’épanouissement de chacun et le bien-être commun en renforçant et soutenant la famille, la commune, l’Etat.

Nous sommes convaincus que la garantie du bien-être commun réside dans le respect des principes de subsidiarité et de solidarité.

Nous nous engageons pour une protection durable de notre espace de vie, le respect des ressources naturelles et sociétales ainsi que la qualité de vie des générations futures.

Nous suivons le principe de la subsidiarité : la communauté supérieure (p. ex. : l’Etat) prête seulement assistance à l’échelon inférieur (p. ex. : le particulier, la famille, la commune, le canton) si ce dernier ne peut accomplir sa tâche à lui seul.

Nous protégeons la démocratie et l’Etat de droit qui constituent des piliers indispensables de cette nation issue d’une volonté politique commune qu’est la Suisse. Nous garantissons la liberté d’expression, la sécurité, la justice, la paix et l’égalité des droits.

Nous rejetons tout nationalisme et toute violation des droits des minorités.

Notre action est solidaire. Elle implique le respect de tous les êtres humains et des générations futures.

Nous prônons une politique familiale cohérente et tournée vers l’avenir. Nous reconnaissons la famille comme une institution sociale irremplaçable et inscrite dans la nature humaine.

La famille est la première responsable de l’éducation et du bien-être des enfants. Nous voulons préserver ce milieu privilégié d’échange, de partage et de transmission des valeurs essentielles de la vie en société.

Nous voulons un Etat fédéraliste avec des communes et des cantons forts. Nous soutenons un fédéralisme plurilingue vécu, une tolérance réciproque et nous nous opposons à toute prédominance dommageable.

Nous soutenons une Suisse tournée vers l’avenir, portée par sa croissance économique et des conditions qui garantissent la sécurité sur l’ensemble de son territoire.