Le temps presse !

Les restaurants et les commerçants se meurent dans un silence
assourdissant. Le PDC Jura et le groupe PDC-JDC au Parlement exhortent le Gouvernement à plaider pour une réouverture rapide des commerces et des restaurants auprès du Conseil fédéral. La situation actuelle est alarmante. Les restaurateurs et les commerçants jurassiens attendent des réponses concrètes, simples et rapides de la part de leurs responsables politiques.

L’aide promise pour les cas de rigueur se décline différemment entre les cantons suisses. Dans le Jura, malgré la volonté d’allouer les deniers publics à bon escient, force est de constater que la stratégie actuelle ne répond pas à la survie des acteurs économiques jurassiens.

En effet, les critères déterminants limitent le cercle des
bénéficiaires. De nombreux indépendants se voient refuser un soutien financier pour les cas de rigueur, renforçant le sentiment d’injustice entre les différents acteurs. Et pourtant le temps presse !
La double peine infligée à celles et ceux qui s’adaptent aux conditions changeantes depuis maintenant une année est incompréhensible. Résilients face aux mesures imposées par la Confédération, les commerçants jurassiens ont fait preuve d’innovation, afin de maintenir leur activité et survivre.

Aujourd’hui la situation n’est plus tenable, elle ne correspond pas à la dure réalité du terrain et il faut agir sans délai. Le PDC et ses différents organes exigent du Gouvernement qu’il interpelle le Conseil fédéral et appuie la demande de réouverture des restaurants et des commerces. Cette solution a l’avantage de prendre également en compte le sort des employés précarisés par le chômage partiel.

Par son action, le PDC-JDC ne minimise nullement l’émergence des nouveaux variants auxquels une attention particulière doit être accordée. Cependant, il est aujourd’hui crucial de maintenir en vie un tissu économique et social pour l’ensemble de la population jurassienne.

L’urgence de la situation requiert une action forte et rapide de la part de nos autorités. Aussi, le groupe PDC-JDC se réserve le droit, en fonction des décisions futures du Conseil fédéral, de proposer aux autres partis jurassiens le dépôt d’une intervention commune lors de la prochaine séance du Parlement.

Pascal Eschmann, Président du PDC-JDC Jura

Amélie Brahier, Cheffe du groupe parlementaire PDC-JDC

Marcel Meyer, Député PDC