Changement de nom : un « oui » majoritaire

Les représentant.e.s du PDC Jura se positionneront majoritairement la semaine prochaine  en faveur du changement de statuts qui doit entériner celui du nom, décidé par les  membres du parti l’automne dernier. Conformément à la procédure, le PDC Jura réunira  ses membres quand la situation sanitaire le permettra afin de trancher la question au  niveau cantonal.

Au chapitre des votations fédérales, le PDC Jura laisse la liberté de vote  sur l’initiative pour des entreprises responsables et prône le « non » à l’interdiction du  financement des producteurs de matériel de guerre.

Par la voix de ses représentant.e.s, le PDC Jura glissera majoritairement le 28 novembre prochain un  « oui » dans l’urne du PDC Suisse lors de l’Assemblée des délégué.e.s.

Formellement, une majorité des deux tiers des membres présent.e.s est requise pour permettre au PDC Suisse de fusionner avec le PBD  et ce faisant acter le changement de nom voté par les membres lors de la consultation nationale organisée  cet automne.

Une vidéoconférence du Comité directeur en présence du Conseiller aux Etats, de la Présidente du groupe  parlementaire ainsi que du Président de la Commission politique a permis lundi soir de présenter les  enjeux de ce vote à ses 9 délégué.e.s.

Ce choix de réunion a été dicté par la situation sanitaire et  l’impossibilité pour le parti de réunir ses militant.e.s en présentiel. Au terme de cet échange, une majorité des représentant.e.s du PDC Jura s’est prononcée en faveur du nom « Le Centre », au niveau national.

Le  PDC Jura reconnaît la nécessité de ce changement à l’échelon fédéral dans le cadre de la création d’un  grand parti du centre. La nouvelle appellation a le mérite de placer sous une même bannière les partis  rassemblés autour de positions à la fois libérales et sociales. Sur le plan national, le PDC Jura est  préoccupé par la polarisation croissante des débats.

Il reste convaincu que seul le centre est en mesure de  créer des majorités sur les dossiers clés de la législature. Par conséquent, le changement de nom doit être perçu comme un signe d’ouverture et de responsabilité. Pour le PDC Jura, cependant, le nouveau nom  n’est en aucun cas synonyme d’abandon de ses valeurs.

Le PDC reste un parti guidé par les valeurs  chrétiennes de dignité des personnes, de la famille, du travail et de solidarité. Sur le plan cantonal, et en  présence de ses membres, le PDC Jura débattra s’il souhaite ou non maintenir son nom ou en changer.

Quant aux objets soumis en votation le 29 novembre prochain, le Comité directeur du PDC Jura laisse la  liberté de vote concernant le texte « Entreprises responsables – pour protéger l’être humain et  l’environnement ».

Il recommande en revanche le « non » à l’initiative « Pour une interdiction du  financement des producteurs de matériel de guerre ». Tout comme le Conseil fédéral et le Parlement, il  estime d’une part la loi fédérale sur le matériel de guerre suffisante pour lutter contre le financement des  armes, il constate d’autre part que les acteurs potentiellement concernés ont d’ores et déjà réorienté leurs  engagements en la matière.

Pascal Eschmann, Président du PDC-JDC Jura

Gauthier Corbat, Secrétaire général du PDC Jura