Le mot de Jean-Paul Gschwind, notre élu fédéral sortant et, candidat!

Le mot de Jean-Paul Gschwind, notre élu fédéral sortant et, candidat!

“Mon bilan après deux législatures au Parlement fédéral”

“Si j’ai décidé de rempiler pour un troisième mandat, c’est que j’estime ma motivation intacte et ma santé me le permettant.

En priorité, en étroite collaboration avec le Gouvernement jurassien et mes collègues parlementaires fédéraux, j’ai défendu les intérêts de la République et Canton du Jura à Berne. A noter l’excellente ambiance et esprit de collaboration qui prévaut au sein de la députation jurassienne.
D’autre part, j’ai tissé un réseau dense et intéressant avec le Conseil fédéral, l’administration et mes collègues conseillers nationaux. Mes domaines de prédilection sont l’économie, l’agriculture et la politique familiale.

Homme de dossier, je siège, dès 2011, dans l’importante Commission des Finances et plus particulièrement responsable des questions financières du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et du Département fédéral de l’Intérieur (DFI). J’ai été membre de la Délégation des Finances (2011 – 2015). Dès 2015, je suis membre de la Commission judiciaire et son président à partir du 1er janvier 2018 ; une commission très politisée dont la fonction consiste à proposer les candidatures de juges pour les différents tribunaux fédéraux.
Sur le plan personnel, j’ai déposé de nombreuses interventions dont une motion demandant l’élaboration d’une stratégie marketing pour le cheval Franches-Montagnes. Une autre motion demandant un assouplissement de la loi ViaSecura, acceptée par le Parlement, a débouché sur une initiative parlementaire qui a permis l’assouplissement de ladite loi. Une autre motion qui doit permettre aux agriculteurs de créer des provisions fiscales a été acceptée par le Conseil national, mais n’a pas encore été traitée par le Conseil des Etats.

Autre raison enfin qui m’a incité à briguer un troisième mandat : les sollicitations liées à ma fonction de président de la Fédération suisse du Franches-Montagnes (FSFM), alors que des incertitudes menacent le Haras national à travers la restructuration d’Agroscope et le soutien financier de la race Franches-Montagnes avec la nouvelle politique agricole PA 22 +.

C’est précisément pour toutes ces raisons, d’ailleurs non exhaustives, que je sollicite votre soutien, chers membres, amis et sympathisants du PDC, pour un troisième et dernier mandat.”

Jean-Paul Gschwind,
Conseiller national