ITW de Charles Juillard: pourquoi voter oui le 19 mai prochain.

ITW de Charles Juillard: pourquoi voter oui le 19 mai prochain.

Charles (n.d.l.r. Vice-Président du PDC Suisse et Ministre jurassien des Finances), pourquoi faut-il absolument soutenir le projet de réforme fiscale et de financement de l’AVS soumis à votation le 19 mai prochain ?

Réponse de Charles Juillard:

Pour deux raisons :

D’abord, il faut assurer durablement le financement de l’AVS.

Actuellement, le fond de compensation de l’AVS, qui sert à verser les rentes, s’épuise chaque année, puisqu’en système de répartition les cotisations ne suffisent plus à payer les rentes. Il importe donc de trouver une solution pour apporter plus d’argent dans ce fond de compensation. D’ailleurs, le taux de cotisation de l’AVS n’a quasiment pas changé depuis la création de l’AVS en… 1947 !

Ensuite, la Suisse doit régler le problème de l’acceptance internationale des statuts fiscaux spéciaux.  On sait que ces derniers doivent être abandonnés au premier janvier de l’année prochaine sous la pression de l’OCDE.

Il faut donc rendre notre droit compatible, et octroyer des garanties juridiques aux entreprises basées en Suisse en leur permettant de rester sur un niveau concurrentiel en matière de fiscalité. Ces entreprises apportent certes beaucoup d’argent dans les caisses de la Confédération via l’impôt fédéral direct, de même que dans celle des cantons, mais notez qu’avec l’abolition des ces statuts fiscaux spéciaux, elles payeront plus…d’impôts! Cela peut sembler paradoxal, pourtant c’est la réalité. Chose que ces dernières sont d’ailleurs prêtes à accepter, elles qui connaissent dès lors et ce grâce à ce projet leur charge fiscale sur les années à venir : concrètement, cela rapportera à la Suisse davantage d’argent et permettra de gommer les différences actuelles entre ces firmes pour la plupart étrangères et les entreprises suisses installées sur la place qui, elles, payeront alors moins d’impôts.

… d’où, grâce à cette réforme, la pérennisation de la place économique suisse !

Et pour celles et ceux qui prétendent qu’il n y a aucun lien entre la réforme fiscale et le financement de l’AVS, je leur réponds que « bien au contraire ». Le lien est évident:

Comment croyez-vous que le fond de compensation de l’AVS est alimenté ?

D’abord essentiellement par les cotisations.

Et qu’est-ce qui génère des cotisations?

Les salaires.

Et qui paie les salaires ?

C’est l’économie par rapport aux emplois qu’elle crée.

De par les salaires qu’il verse à ses employés, l’employeur cotise à l’AVS, et l’employé, lui, cotise via le salaires qu’il reçoit… puis l’employeur paie des impôts, l’employé aussi, en fonction de son salaire, et ainsi de suite….

Tout est donc intimement lié, c’est pourquoi il est absolument indispensable que ce projet puisse être accepté par le peuple.