La majorité de l’exécutif de Delémont foule la démocratie au pied.

La majorité de l’exécutif de Delémont foule la démocratie au pied.

Le Conseil communal de la capitale annonce la mise au concours de 11 à 15 postes de travail sans attendre la décision juridique de la cour constitutionnelle et au mépris des centaines de signataires du référendum contre le budget.

 

Le PDC de Delémont est très inquiet. Ses plus de 700 signatures récoltées en dix jours n’ont eu que peu d’effets sur les autorités au pouvoir. La majorité fait la sourde oreille et feint de ne pas voir la réalité.

Dans un communiqué de presse diffusé mardi, elle annonce la mise au concours de la quasi-totalité des 18.8 postes qu’elle ambitionne de créer et contre lesquels le PDC et les partis de droite se sont mobilisés. L’attitude de l’exécutif est très préoccupante. Ce dernier ignore les messages clairs transmis par les référendaires quant à un échelonnement des postes, qui tiendraient raisonnablement compte des finances de la ville. Non content d’ignorer ces signaux, elle se cache derrière des arguments juridiques, torpille les procédures en cours et annonce la mise au concours de presque la totalité des postes contestés.

Cette provocation est navrante et préoccupante. Elle inquiète le PDC de Delémont. Les démocrates-chrétiens de la capitale jurassienne rappellent leur attachement à une ville aux finances saines. En cela, ils défendent clairement un examen au cas par cas des postes créés muni de priorités clairement établis.

À la suite notamment de la réintégration de Delémont dans le plan d’agglomération de 3ème génération, il est compréhensible que certains postes soient nécessaires à court terme, tout comme c’est le cas pour la transition énergétique voulue par toutes et tous. Le PDC salue également la mise au concours des postes à plein temps… de 80 à 100%, une proposition faite par le groupe PDC au législatif et balayée par la majorité ! Apparemment, les demandes du comité référendaire et des 700 signataires n’étaient pas aussi inutiles que communiquées antérieurement par le conseil communal.

Parti de la responsabilité et principal artisan de l’embelli des dernières années, le PDC ne souhaite pas voir Delémont retomber dans ses anciens travers.

 

François Monin, Président du Comité référendaire, 079/559 78 66
Olivier Montavon, Vice-président du comité, 078/716 93 70
Christophe Girardin, Président de la section 076/ 822 03 14